Grève du jeudi 30 juin : encadrement par les parents d’un pique-nique solidaire

Un mouvement de grève touche à nouveau notre école ce jeudi 30 juin.

École Primaire Longchamp 30/06/2016 Mouvement social
Maternelle : Prévoir un pique-nique pour votre enfant allergique. Elémentaire : Accueil du midi fermé. Accueil périscolaire du soir fermé.

Si pour la maternelle, accueil du matin, du midi et du soir sont assuré, aucun accueil n’est en revanche prévu le midi en élémentaire : 13e jour sans cantine en élémentaire à Longchamp depuis le début de l’année.

La situation est tendue pour de nombreuses familles. C’est pourquoi nous vous proposons d’organiser à nouveau ce jeudi 30 juin, un pique-nique solidaire pour les élèves d’élémentaire au sein de l’école.

Merci de prévoir un pique-nique en conséquence et d’inscrire votre enfant, s’il reste manger,

  • directement via le formulaire en ligne
  • ou le mercredi matin auprès d’un parent élu au niveau du portail (sous réserve que nous puissions nous libérer de nos obligations et bien être présents mercredi matin)

Si vous êtes disponible pour la surveillance jeudi midi, merci de vous faire connaitre sur le formulaire en ligne également.

Il faut a minima 12 parents pour encadrer les enfants. Nous vous indiquerons dans cet article si le pique-nique peut bien avoir lieu mercredi soir. Vous pourrez aussi retrouver l’information sur le groupe Facebook “Ecole Longchamp Nantes“.

2 commentaires à propos de “Grève du jeudi 30 juin : encadrement par les parents d’un pique-nique solidaire

  1. Bonjour, voici une copie du courrier envoyé ce jour à la maire de Nantes et à deux de ses adjointes, pour information :

    Madame le Maire,

    13 ! Non ce n’est pas mon chiffre porte-bonheur, c’est le nombre de jours de grèves subis par les parents de l’école Longchamp cette année, entre suppression de la cantine scolaire et de l’accueil du périscolaire…

    Venir chercher son enfant à 12h, le ramener à 14h puis le reprendre à 16h, voici à quoi ressemble ces jours ingérables pour beaucoup de parents et incompatibles avec une journée normale de travail.
    J’ai la grande chance d’avoir à la fois des moyens qui me permettent de payer une baby-sitter (budget d’environ 500€ uniquement pour les grèves !), une épouse travailleuse indépendante et pour ma part un poste qui me permet d’ajuster mes horaires.

    En vous écrivant, je pense à tous ceux qui n’ont pas cette chance, cette mère célibataire qui se bat pour faire front chaque semaine, cet employé de bureau qui sacrifie ses jours de congés au détriment de ses vacances annuelles.

    Ce qui ajoute à mon exaspération, c’est que pas une fois dans l’année nous n’avons eu une information de la part de vos services ou de votre adjointe en charge de l’éducation sur la gestion de ce conflit social, commencé bien avant la grève nationale sur la loi Travail.

    Qui gère quoi ? Quelle catégorie de personnel est en grève ? Quelles actions de dialogue la mairie a engagées avec les associations ou les personnels ? Pas un numéro de la brochure « Info Parents » ne l’évoque, le dernier édito de juin 2016 sur la citoyenneté aurait été une bonne occasion d’évoquer le droit de grève et de donner quelques éléments de réponses aux enfants qui eux-mêmes s’interrogent.

    Bien sûr les vacances d’été vont faire oublier cela mais franchement la gestion par vos services, par une majorité qui revendique un attachement au dialogue avec ses citoyens me laisse largement sur ma faim.

    Je suis profondément laïc et attaché au service public, je ne mettrai donc pas l’année prochaine mes deux enfants dans une école privée mais je ne critiquerai pas ceux qui le feront par colère ou par nécessité.

    J’espère que des évolutions seront envisagées pour l’année prochaine dans la gestion des équipes périscolaires ET dans la communication de la Mairie à l’égard des parents d’élèves. Nous recevons les factures, vous devriez donc pouvoir facilement communiquer avec nous.

    Je vous prie d’agréer, Madame le Maire, à l’expression de mes salutations distinguées.

    Copies adressées à :
    Madame Cécile Bir, Adjointe du quartier Breil Barberie
    Madame Myriam Naël, Adjointe déléguée à l’Education

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *